Professionnels médicaux : relation d’affaires ≠ relation commerciale

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Fidu - - Professionnels médicaux : relation d’affaires ≠ relation commerciale -

A la suite de la rupture soudaine de leur collaboration, un prothésiste dentaire décide de réclamer une indemnisation au chirurgien-dentiste avec lequel il était en relation d’affaires. Mais a-t-il vraiment le droit de le faire ?


Relation oui, commerciale pas si sûr…

Un chirurgien-dentiste se fournit en matériel dentaire auprès d’un prothésiste spécialisé. Après de longues années de collaboration, il décide de mettre fin à cette relation d’affaires…

« Trop brutalement », selon le prothésiste, qui décide alors de lui réclamer une indemnisation pour cette rupture soudaine de leur relation commerciale.

« Pas commerciale, justement », rétorque le chirurgien-dentiste qui rappelle alors que la rupture brutale d’une relation d’affaires ne donne lieu à indemnisation que dans la mesure où celle-ci est de nature commerciale.

Ce qui n’est pas le cas ici, puisque la profession de chirurgien-dentiste demeure une profession libérale qu’il est interdit de pratiquer comme un commerce.

Ce que confirme le juge qui estime qu’à défaut de relation d’affaires « commerciale », la rupture brutale de la collaboration établie entre le chirurgien-dentiste et le prothésiste ne doit pas donner lieu à indemnisation.

Vous souhaitez vous faire accompagner par un Expert du groupe Fidu ?

Programmez votre appel avec le service Relation Clients du groupe et nous reviendrons vers-vous dans les plus brefs délais pour analyser ensemble votre situation actuelle, définir vos objectifs et établir ensemble les solutions les plus adéquates pour les atteindre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faites passer votre entreprise au niveau supérieur

Demandez à être rappelé(e) par l'un de nos conseillers dès maintenant