Garagistes : trop de clients encore mal informés…

Fidu - - Garagistes : trop de clients encore mal informés… -

En 2017, la DGCCRF a enquêté sur le respect par les garagistes de leur obligation d’information. A cette occasion, trop d’anomalies avaient été constatées. D’où une nouvelle enquête en 2021… pour un constat identique… et la nécessité de faire un rappel de la réglementation applicable…


Garagistes : des anomalies en augmentation

La DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes) a mené une enquête en 2021 qui a révélé que 69 % des garagistes ne respectaient pas leur obligation d’information, contre 63 % en 2017.

Une augmentation qui s’explique notamment par les changements de réglementation et les nouvelles obligations liées aux pièces issues de l’économie circulaire.

Des manquements ont aussi été constatés concernant :

  • l’information sur les prix et les conditions particulières de vente ;
  • l’obligation d’information précontractuelle (par exemple le recours au médiateur de la consommation) ;
  • la garantie légale de conformité et commerciale ;
  • l’information sur l’opposition au démarchage téléphonique ;
  • l’affichage des tarifs.


Au vu de la persistance des anomalies, la DGCCRF a annoncé la mise en place d’actions de sensibilisation auprès des fédérations professionnelles des garagistes.

Vous souhaitez vous faire accompagner par un Expert du groupe Fidu ?

Programmez votre appel avec le service Relation Clients du groupe et nous reviendrons vers-vous dans les plus brefs délais pour analyser ensemble votre situation actuelle, définir vos objectifs et établir ensemble les solutions les plus adéquates pour les atteindre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faites passer votre entreprise au niveau supérieur

Demandez à être rappelé(e) par l'un de nos conseillers dès maintenant